Brame du cerf et sylvothérapie dans les Vosges.

Les cerfs font ils de la sylvothérapie ?

Des bains de forêt, c’est certain mais de la sylvothérapie pour être plus détendus, pas vraiment ! et pour cause.

Pendant la période très particulière du brame, Septembre est la « hot » saison pour ces rois des bois, période qui dure 2 à 3 semaines selon la météo. Ils doivent bramer ( et non brailler ;-)) une des façons pour marquer leur territoire, couvrir les femelles de la harde, et se battre pour repousser les éventuels prétendants. Du coup, le cerf maigrit ! il peut perdre jusqu’à 20 % de son poids. Sachant qu’un cerf élaphe peut peser jusqu’à 250 kg, efficace comme régime…

Pas trop le temps de manger donc et c’est tant mieux pour la forêt vosgienne. 

Un cerf boulotte le sapin, les feuillus et délaisse l’épicéa. Monsieur a ses préférences tout comme moi d’ailleurs quand je fais « goûter » les arbres à mes clients, pendant mes sorties.

Problème : ces cervidés bloquent la croissance et le renouvellement de la forêt et appauvrissent même en diversité d’essences.

Les Vosges, le Haut Rhin et Bas Rhin concentraient dans les années 80 plus de la moitié de la population française de cerfs. Aujourd’hui, la population des cervidés est en légère augmentation dans le grand Est mais explose partout en France, essentiellement dans le Sud-est et massifs montagneux ( Alpes, Pyrénées, Auvergne ). Et c’est pareil d’ailleurs pour les ongulés ( chamois, mouflons, bouquetins ). De manière générale, le gibier a considérablement augmenté en 40 ans et c’est la forêt qui régale. Au menu : 

  • Vermillis du sanglier ( retournement du sol )
  • Abroutissement du cerf ( consommation des jeunes arbres )
  • Ecorcage du cerf ( arrachement de l’écorce )
  • Frottis du cerf et du chevreuil ( frottement contre l’écorce )

Je ne souhaite pas rentrer dans un débat pour ou contre la chasse. Je préfère en parler de vive voix avec vous, lors d’une randonnée. Mais les faits sont là. En l’absence de peu ou prou de prédateur, cette population nuit aux arbres.

Et pourtant à l’heure actuelle, nous n’avons jamais eu autant de forêts en France…

Revenons à notre cerf. Il est important de respecter la période du brame. Des coins connus dans les Vosges ont été trop fréquentés et les cerfs se sont déplacés. De toute manière, quelque soit la période de l’année, respectons la faune, surtout la nuit ( seul moment encore paisible pour eux ), l’aurore et le crépuscule ( période d’activité pour se nourrir )et l’hiver ( lutte contre le froid et manque de nourriture ).

Sur la vidéo Brame Vosges 2021, vous entendrez plus que vous verrez. Plusieurs cris sont possibles. Vous avez le cri de la victoire, le cri pour charmer Madame, le cri de territoire et j’en passe.

Lors de l’image animée en noir et blanc, vous entendrez 4 cerfs se défiant. Ils marquent leur territoire d’un brame assez profond. Ensuite, lorsque j’avance le plus silencieusement possible le long d’un ruisseau, des daguets ( jeunes cerfs entre 1 et 2 ans) brament, son plus « aigu ». Enfin, j’ai eu la chance d’apercevoir un cerf. Malgré mon immobilité, celui-ci m’a senti rapidement. 

Quel magnifique moment ! Instant présent, cadeau de la nature, j’ai eu bien des frissons. Que de bonnes sensations… c’est moi qui est fait MA sylvothérapie pendant 3 heures 😉 

Nos Sorties

Sortie pas à pas
Sortie à pas zen
guide montagne vosges la bresse
Sortie raquettes
Sortie chamois
Sortie scolaire
guide randonnee pedestre vosges
Sortie sport santé

Plus d’Articles

Menu